Rétrospective du cinéma japonais à la Filmothèque

Du 1er au 21 Août, ce cinéma du quartier latin propose un cycle intitulé  Un Eté Japonais avec des film de Mizoguchi, de Kurosawa, d’Oshima, d’Ozu, de Kobayashi, de Yoshida, d’Imamura, de Naruse…

Plusieurs articles seront consacrés à cette rétrpsective exceptionnelle: Ozu, Mizoguchi, Kurozawa, Mishima, Oshima, et les autres ( Yoshida, Naruse, Kobayashi et Ichikawa)

 

 

4 thoughts on “Rétrospective du cinéma japonais à la Filmothèque

  1. Ô! Que de beautés j’en suis boursoufflé!!!
    Ô! Que ne connu-je plus tôt ce nippon cinéma!
    Ignorance emmitouflée…
    Ennemie camouflée…
    Je chausse mon armure Samouraiï,
    Je sniffe un bon rail,
    Fais sonner la Zheng et le Shamisen,
    Sacrifie trois têtes de blaireaux du tranchant de mon sabrizen,
    Et de ce pas j’harakirite vers cet au-delà
    Ozu, Mizogushi, Imamura…
    A l’horizon au ras de l’odorant tatami!
    Sans lacrymals Tsunami!

  2. Je suis tellement overdosé de nipponeries mouvantes que j’ai la flemme de commenter le soir!
    3 estampes animées par jour, ça me flingue les synapses!! C’est trop beau de sa race!!!! Je ferai une synthèse après les avoir tous vus
    Sinon j’ai replongé aujourd’hui dans l’enfer de la nicotine: quel nul!
    ps: ton commentaire m’a fait bien rire!!

  3. Ô Maître! Je suis impressionné par tant de friponnerie! Ah mais, je ne vous reconnais plus! Votre prose devient euh… baudelairienne? Célinienne? Félinienne?OU plutôt…digne de Cendrars???

  4. Lol!!!
    C’est vraiment le bazar l’article là, comme mon appartement dans ses jours de gloire, lol bis
    En fait je vais le décomposer en trois articles: 1/ Ozu 2/ Mizoguchi 3/ Kurozawa 4 Naruse, Yoshida et Ichikawa